Aide à domicile au Havre création de sites internet au havre en normandie Modifier facilement son site internet au havre en normandie sites internet
 
Page n°2 sur 18 : Articles 4 à 6 sur un total de 52.
Le 17 août 2015
CALCULER LE MONTANT DE L'APA

L'Allocation personnalisée d'Autonomie (APA) est une aide financière départementale qui participe à la prise en charge de la dépendance aussi bien à domicile qu'en maison de retraite. Le montant de l'APA est calculé en fonction des revenus du bénéficiaire et de la grille AGGIR, qui permet d'évaluer son niveau de dépendance.

> Le montant de l'APA à domicile, une aide financière pour tous

Le montant de l’APA est calculé différemment à domicile et en maison de retraite. Dans le maintien à domicile, l’Allocation personnalisée d’Autonomie sert à financer partiellement un plan d’aide déterminé par une équipe médico-sociale qui procède à une évaluation des besoins de la personne âgée. Le montant de l’APA diffère en fonction des revenus de l’aîné, mais n’est pas soumis à conditions.

Le montant de l'APA est alors égal à celui du plan d’aide proposé et effectivement utilisé diminué de la participation du bénéficiaire calculée en fonction de ses ressources :


Montant de l’APA = montant du plan d’aide – participation


• Si les revenus du bénéficiaire sont inférieurs à 739,06 € par mois, le montant de l’APA est égal au plan d’aide (sans que soit exigée une participation).

Montant de l’APA = Montant du plan d’aide (A)

 

• Si les revenus mensuels (R) sont compris entre 739,06 € et 2 945,23 €, le montant de l’APA est diminué d’une participation allant de 0 à 90 % du montant du plan d’aide (A). Le montant de l’APA est alors calculé selon la formule suivante :

Montant de l’APA = A – A x [(R – 0,67 x 1 103,08)/(2 x 1 103,08)] x 90 %

Soit : Montant de l’APA = A – A x [R – 739,06)/2 206,16] x 90 %

Dans la formule permettant de calculer le montant de l’APA, le chiffre 1 103,08 € correspond au montant de la « majoration pour tierce personne de la sécurité sociale ». Il est réévalué chaque année en avril.

 

• Si les revenus du bénéficiaire sont supérieurs à 2 945,23 € par mois, le montant de l’APA est égal à 10 % du plan d’aide.

Montant de l’APA = A x 10 %

 

> Le montant de l'APA en maison de retraite

Le montant de l’APA en établissement aide les aînés à payer le tarif dépendance d’un séjour en maison de retraite. Le prix de séjour d’un accueil en établissement est en effet divisé en un tarif hébergement (pour les prestations ‘hôtelières’), un tarif dépendance (qui varie en fonction de la perte d’autonomie) et un tarif soins. Il existe trois niveaux de tarif dépendance correspondant aux GIR 1-2, GIR 3-4 et GIR 5-6 des résidents. Le montant de l’APA est calculé différemment selon les revenus du bénéficiaire.

 

• Si les revenus du bénéficiaire sont inférieurs à 2 437,81 € par mois, le montant de l’APA est égal au tarif dépendance pour le GIR du bénéficiaire (T) diminué du montant du tarif dépendance de la maison de retraite pour les GIR 5-6 (D).
Montant de l’APA = T – D

 

• Si les revenus sont compris entre 2 437,81 € et 3 750,48 € par mois, le montant de l’APA est égal au tarif dépendance diminué d’une participation. Cette participation est égale au montant du tarif dépendance pour les GIR 5-6 (D), auquel s’ajoute 0 à 80 % du tarif dépendance pour le GIR du bénéficiaire (T). Ce pourcentage est calculé en fonction des revenus du résident (R).

Montant de l’APA = T – [D + T x [(R – 2 437,81 €)/1 312,67 €] x 80 %]

 

• Si les revenus sont supérieurs à 3 750,48 € par mois, le montant de l’APA est égal au tarif dépendance diminué de la participation. Cette participation est égale au montant du tarif dépendance pour les GIR 5-6 (D), auquel s’ajoute 80 % du tarif dépendance de l’établissement pour le GIR du bénéficiaire (T).
Montant de l’APA = T – (D + T x 80 %)

 

> Les plafonds du montant de l'APA en fonction de la grille AGGIR

Le montant de l’APA, ou plus précisément le montant du plan d’aide attribuable, est plafonné. Le montant de l’APA maximum est calculé à partir de la valeur de la majoration pour tierce personne (S = 1 103,08 € par mois) selon un barème national. Le montant maximal du plan d’aide dépend du GIR déterminé en fonction de la grille AGGIR d’évaluation de la perte d’autonomie.

 

GIR (de 1 à 4)

Montant de l’APA maximum

GIR 1

S x 1,19 = 1 312,67 € par mois

GIR 2

S x 1,02 = 1 125,14 € par mois

GIR 2

S x 0,765 = 843,86 € par mois

GIR 4

S x 0,51 = 562,57 € par mois

Pour télécharger le formulaire de demande d'allocation personnalisée d'autonomie à domicile veuillez cliquer sur le lien suivant :

FORMULAIRE DEMANDE APA

 

Le 10 août 2015
La CNSA et l'Agence nationale de l'habitat partenaires pour adapter 6000 logements à la perte d'autonomie en 2015.

La CNSA et l’Agence nationale de l’habitat partenaires pour adapter 6000 logements à la perte d’autonomie en 2015.

La CNSA et l’Agence nationale de l’habitat (ANAH) s’engagent, par une convention, à adapter 6 000 logements en 2015 aux besoins de personnes en perte d’autonomie et handicapées, à informer ces personnes des différentes possibilités de prise en charge des aménagements du logement et à réaliser un référentiel des coûts des travaux d’aménagement à destination des délégations locales de l’ANAH, des collectivités locales délégataires des aides à la pierre, des équipes des maisons départementales des personnes handicapées (MDPH) et des équipes médico-sociales des conseils départementaux.

Par l’intermédiaire de la convention signée en mai dernier, la CNSA s’engage à verser une subvention de 20 millions d’euros à l’ANAH en 2015 pour l’adaptation de 6 000 logements du parc privé, sur un total de 15 000 logements, aux besoins de personnes en perte d’autonomie et au handicap. Cette aide est financée grâce à la contribution additionnelle de solidarité pour l’autonomie (CASA).

Outre ce financement, la convention prévoit que la CNSA et l’ANAH mènent des actions de sensibilisation communes :

  • par la publication d’articles sur les aides et les travaux possibles sur le portail d'information et d'orientation des personnes âgées et de leurs proches (www.pour-les-personnes-agees.gouv.fr ) ;
  • par une communication des différentes possibilités de prise en charge des aménagements du logement par l’élaboration ou la diffusion d’un guide à destination des collectivités (conseils départementaux et maisons départementales des personnes handicapées — MDPH) ;
  • par la diffusion de bonnes pratiques auprès des MDPH, notamment pour simplifier les procédures et faciliter l’accès aux aides.

L’ANAH et la CNSA travailleront ensemble pour échanger leurs expertises : connaissance des besoins des personnes pour la CNSA et les MDPH d’une part, connaissance de l’habitat pour l’ANAH d’autre part.

Conformément à la Conférence nationale du handicap, elles travailleront à la réalisation d’un référentiel des coûts des travaux d’aménagement des logements dans le cadre de la prestation de compensation du handicap.

Elles veilleront également à une meilleure articulation des évaluations des besoins des personnes, grâce notamment à des échanges d’informations entre professionnels des MDPH ou des conseils départementaux et techniciens du bâti de l’ANAH, et ce, afin de simplifier le parcours des personnes.

Enfin, l’expertise de l’ANAH sera utile tout au long des travaux de préfiguration de la conférence des financeurs, notamment sur le lien étroit entre le champ des aides techniques et l’adaptation de l’habitat. L’agence participe ainsi aux groupes de travail nationaux et aux réflexions menées dans les territoires.

A télécharger :

Convention CNSA-ANAH 2015

Le 10 août 2015
Dépendance : faut-il prendre une assurance spécifique ?

Dépendance : faut-il prendre une assurance spécifique ?

La dépendance s’installe parfois avec l’âge, que ce soit chez les personnes présentant une démence ou non. Et elle peut entraîner de nombreux frais ! Certaines aides financières existent pour aider les personnes âgées en perte d’autonomie telles que l’ANAH (cliquez ici), l’APA (cliquez ici) ou la PCH. Mais cela peut ne pas être suffisant. Pour diminuer les difficultés financières en cas de perte d’autonomie, certaines personnes hésitent à souscrire à une assurance dépendance. Mais à qui sont-elles destinées ? Quels sont les avantages et quels sont les risques ?

Qu’est-ce qu’une assurance dépendance ? 

Il s’agit d’une assurance du même type qu’une assurance habitation. En effet, il s’agit d’une assurance avec mutualisation des risques. Vous payez une cotisation chaque mois afin de recevoir une rente mensuelle de la part de votre assurance si vous êtes un jour dépendant. Vous n’êtes par contre pas certain que vous soyez un jour dépendant et donc que vous percevrez un versement de la part de votre assurance.

Une assurance dépendance se souscrit lorsque vous êtes encore autonome et avant l’âge de 75 ans.

A quoi sert une assurance dépendance ? 

Vous pouvez prendre une assurance couvrant une dépendance partielle ou une dépendance totale. Une dépendance totale correspond à l’incapacité d’effectuer trois des quatre actes de la vie quotidienne de base (manger, se laver, s’habiller et se déplacer). Les dépendances partielles varient en fonction des assurances. Il est donc important de se renseigner afin de savoir quelle perte d’autonomie est prise en compte. Cela peut être soit l’incapacité à effectuer un des quatre actes précédemment cités, mais pour certaines assurances, la continence ou le coucher sont aussi pris en considération.

Combien coûte une assurance dépendance ?

Cela dépend de nombreux facteurs, comme pour toute assurance. Les tarifs différent en fonction de votre âge et de votre état de santé. Cela dépend également de si vous choisissez une assurance contre la dépendance totale ou contre la dépendance partielle et enfin de quelle compagnie d’assurance vous choisissez.

Vous pouvez cliquer ci-dessous pour vous rendre sur un comparateur et indiquer votre âge et vos besoins afin d’avoir une estimation des prix d’une assurance dépendance dans votre situation.

comparer plusieurs assurances dépendance

Comment choisir une assurance dépendance ?

Si vous choisissez de souscrire à une assurance dépendance, il y a quelques détails auxquels il faut bien faire attention:

Le délai de carence: au bout de combien de temps vous pouvez percevoir une rente après la souscription de l’assurance ? Certaines assurances ne payent pas si la dépendance survient moins de trois ans après la signature du contrat.

Le délai de franchise: combien de temps faut-il patienter entre la déclaration de la perte d’autonomie et le premier versement ? Certaines assurances ont un délai de franchise de 90 jours.

Les prestations: certaines assurances proposent des prestations en plus : suivi psychologique de la personne dépendante et de ses proches, conseils pour trouver un établissement, aide au déménagement … Quelles sont celles qui vous intéressent ?

Il est important de comparer plusieurs assurances avant de se lancer et de bien faire attention au contrat.

Pour finir, 

Prendre une assurance ou non est un choix personnel. Un choix d’autant plus compliqué qu’il doit être fait avant l’entrée dans la dépendance. Cela est d’autant plus difficile lorsque c’est un enfant qui fait le choix d’en parler à son parent qui prend de l’âge, car le vieillissement et ses conséquences sont encore un sujet tabou et douloureux.

 

ASSOCIATION RECONNUE OEUVRE DE BIENFAISANCE
Arrêté préfectoral du 21 mai 2007
n° Agrément Qualité :
2006/2/76/016

Actualité

Vous êtes ici :
Actualité > Page n°2 de la liste

UNA Solidarité Normande - Association d'aide à domicile au Havre et à Rouen
Membre de l'Union Nationale de l'Aide des Soins et des Services à Domicile, premier réseau de France d'aide à domicile.Retrouvez l'UNA Solidarité Normande sur Facebook

160 rue Maréchal Joffre, 76600 Le Havre - 02 35 26 90 50 - contact@una.solidarite-normande.fr 
N° SIRET : 781 066 428 00041 - RCS Le Havre